La production

Notre terrain est situé à Migné-Auxances sur le domaine de Malaguet. Sur ce domaine de 40 hectares, appartenant à la mairie de Poitiers, seule une dizaine d’hectares est exploitable. Autour des Plantes dispose d’une surface de 2,5 hectares. Nous partageons le domaine cultivable avec deux maraîchers et une association d’insertion en maraîchage.

Nous cultivons une quarantaine d’espèce sur 1 ha et effectuons de la cueillette sauvage sur le site (une vingtaine d’espèce).

Nous sommes certifiés AB et sous mention Nature et Progrès.

♦ janvier 2016

Nous achetons encore une partie des plantes que nous utilisons. Nous devons en effet augmenter certaines surfaces de production pour augmenter les rendements et multiplier la surface de goutte à goutte (une partie des plantes a souffert de la sécheresse de cette année). Toutes les plantes que nous achetons sont AB et d’origine France (sauf le houblon qui vient d’Allemagne faute de trouver du houblon bio français).

♦ avril 2014

Nous avons pris un peu de retard au terrain en début d’année, surtout concernant le désherbage. Le temps nous a manqué : en effet nous avons fini le séchoir, rénové le laboratoire, déménagé, fabriqué… Antoine s’est fait opérer et va être immobilisé jusqu’en mai…

Les semis sont enfin finis : le tunnel à plants est rempli !! Nous avons semé les plantes annuelles (basilic, persil, cerfeuil, aneth) ainsi que les plantes vivaces dont la surface doit s’étendre (mélisse, bleuet, échinacée).

Nous venons de recevoir les plants bio que nous avions commandés afin d’agrandir les surfaces. Il s’agit de la lavande, du serpolet, du thym citron, de la verveine ainsi que de la camomille romaine.

Il ne reste qu’à les planter !!!

La cueillette est bien relancée. Maintenant nous avons la place pour faire sécher nos plantes en quantité importante. En ce moment nous cueillons essentiellement ortie, pâquerette, plantain.

♦ novembre 2013

Nous avons commencé la récolte des cynorhodons (fruits de l’églantier). En effet les premiers froids arrivent. C’est le moment aussi de ramasser les racines : nous allons récolter pour cette année la racine de chicorée, la racine de bardane et la racine de consoude. Pour les racines d’angélique et d’échinacée, il va falloir attendre au moins fin 2015 que nos petites plantes grandissent…

♦ septembre 2013

Nous avons mis en place la majorité des plantes dont nous avons besoin. Au printemps prochain nous agrandirons les surfaces cultivées en créant de nouveaux rangs de lavande, verveine, romarin ou encore camomille romaine.

Les récoltes ont commencé cette année mais c’est en 2014 que nous commencerons à avoir les rendements souhaités.

La saison est presque terminée pour les plantes, elles vont entrer en repos. Nous attendons les premières gelées pour récolter les fruits de l’églantier !

♦ printemps/été 2013

Au début du printemps nous avons semé en godet ou en mini-mottes la majorité des plantes que nous allons cultiver. Parmi elles : coriandre, cerfeuil, aneth, persils, basilics, carvi, sauge, mélisse, mauve, ciboulette, sarriette vivace, marjolaine ou encore hysope.

20130314_145020

Pour abriter et faire pousser les plants, nous avons monté un tunnel de 18m de long sur 6 de large que nous partageons avec Bertrand, l’un des maraîchers bio du site.

20130322_110105

La mise en place se fait progressivement. Nous allons bientôt repiquer l’hysope et la marjolaine. La camomille matricaire est en place, alors que le fenouil, l’aneth, la coriandre ou encore le persil ont été semés en pleine terre.

Par contre, nous devons attendre encore quelques jours pour semer l’anis et le basilic. Ces plantes ont besoin de chaleur…

♦ novembre 2012

Nous allons directement cueillir certaines plantes sur le vaste domaine : de la reine des près, de la bardane, du plantain ou encore du lierre grimpant et du tilleul.

Nos techniques de cultures répondent aux cahiers des charges AB et Nature et Progrès : Nous n’utilisons pas de produits phytosanitaires de synthèses. Nous essayons au maximum de placer les plantes dans le milieu le mieux adapté (elles sont ainsi plus résistantes), nous diversifions les cultures pour limiter les attaques de ravageurs ou les maladies. Nous favorisons au maximum la biodiversité grâce à des bandes enherbées, à la mise en place de haies (prochainement en collaboration avec Prom’haies), en limitant le travail du sol. Nous envisageons nos plans de culture avec des rotations, des assolements.

Nous souhaitons être économe en eau : d’une part en plaçant les plantes à l’endroit le plus proche de leur milieu d’origine, d’autre part en mettant en place un arrosage au goutte à goutte si nécessaire, et en paillant.

Nous avons commencé les plantations en juin 2012, avec la mise en place du thym, de la lavande, de la sauge, du romarin, de l’estragon, de la verveine, de la menthe poivrée et de la mélisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>